[Tribune] Les cinq tendances du marketing digital en 2022 – Veille et Tribune > Média – E-marketing.fr – Emarketing

Découvrez bourseinside.fr, le 1er site dédié aux entreprises cotées !
Ne rien manquer de vos actualités préférées
Ne rien manquer de vos actualités préférées
Ne rien manquer de vos actualités préférées
Ne rien manquer de vos actualités préférées
Ne rien manquer de vos actualités préférées
Ne rien manquer de vos actualités préférées
Ne rien manquer de vos actualités préférées
Ne rien manquer de vos actualités préférées
Ne rien manquer de vos actualités préférées
Prenez 1 minute pour vous inscrire et boostez votre activité en rejoignant la communauté E-marketing.fr !
 
Afin de recevoir un lien de réinitialisation, veuillez renseigner votre adresse e-mail:
 
Votre demande a bien été prise en compte. Veuillez regarder votre boîte mails.
 
Le web n’est pas gratuit. On en a l’impression car on fournit nos données, souvent sans le savoir, en échange d’un accès gratuit à divers services… mais c’est en train de changer. Le respect de la vie privée est de plus en plus important pour les internautes, comme le montre ce graphique : de novembre 2019 à octobre 2021, le nombre de recherches relatives aux données privées a fait +50 %. Les internautes ne veulent plus offrir leurs données librement.

Et lorsqu’on leur donne un choix explicite, la tendance est encore plus claire : jusqu’à 80 % des utilisateurs d’Apple refusent le tracking des applications qu’ils téléchargent ! De son côté, Google a annoncé la fin des cookies, qui servent à tracker les internautes.
Lire aussi : [Tribune] L’avenir de la publicité ciblée est-il  » in-App  » ?
Pour s’adapter, les marketers doivent s’appuyer sur des outils qui n’utilisent les données privées : amélioration du SEO, campagnes d’emails, ou encore sondages via leurs réseaux sociaux. Conséquence négative, il faut s’attendre à ce que la génération de leads coûte plus cher à l’avenir et adapter les budgets en conséquence.
Le triptyque Facebook-Youtube-Intagram voit s

a domination sur les réseaux sociaux ébranlée. Si ces acteurs établis restent en tête comme le montre le graphique ci-dessous, Statista estime que d’ici la fin de l’année, TiKTok comptera plus de 1.5 milliards d’utilisateurs, se hissant à la troisième place du podium. Certaines entreprises, pour continuer de toucher leurs cibles, ont déjà un « TikTok Chief Officer » !

a domination sur les réseaux sociaux ébranlée. Si ces acteurs établis restent en tête comme le montre le graphique ci-dessous, Statista estime que d’ici la fin de l’année, TiKTok comptera plus de 1.5 milliards d’utilisateurs, se hissant à la troisième place du podium. Certaines entreprises, pour continuer de toucher leurs cibles, ont déjà un « TikTok Chief Officer » !
Autre tendance, autre plateforme : alors que l’industrie du gaming est en plein essor, Twitch se taille la part du lion avec 1 milliard de visiteurs par mois. Soit un chiffre de la même grandeur d’ordre que Facebook ou Youtube. Cette plateforme pousse un nouveau format, celui du live. A voir comment les entreprises s’en empareront.
Après le B2B, le B2C et le B2B2C, c’est l’heure du H2H : Human-to-Human. Avoir un bon produit ne suffit plus pour avoir des clients, il est aussi important de faire connaître les valeurs de l’entreprise. Cela passe par une communication plus légère, avec plus d’humour et en utilisant un langage convivial plutôt que corporate. On casse la distance entre l’entreprise et sa communauté pour se montrer sous un nouveau jour, paraître plus accessible et mettre en avant les valeurs de la société.
Lire aussi : [ Tribune ] Données personnelles : les clés d’une nouvelle relation de confiance
Dans le prolongement du H2H, le marketing se veut aussi plus conscient. Les valeurs de l’entreprise se reflètent dans la tonalité de sa communication mais aussi le respect de l’environnement, la transparence et l’inclusivité.
Concrètement, cela consiste à penser à l’expérience de l’utilisateur du site web (pas de pop-ups, un design responsif), se fixer des objectifs de développement durable et ne pas pousser à la surconsommation, et avoir des actions RSE qui peuvent aller du don à des associations à la mise en place de projets green, de lutte contre la pauvreté ou au service d’une autre cause en lien avec les activités de l’entreprise.
Lire aussi : [Tribune] L’attribution marketing dans un monde digital post cookies tiers
Facebook dit vouloir créer le métavers, mais il est déjà là. Et PwC estime que ce marché vaudra 1.5 trillion de dollars d’ici 2030. Ainsi les « NFT » (non-fungible tokens, qui donnent la propriété sur un bien réel ou virtuel de façon indivisible) font l’objet de 54 fois plus de recherches en octobre 2021 que début 2021 !
C’est littéralement un nouvel univers qui s’offre au marketing. Qu’il s’agisse de spots publicitaires dans le métavers, de sites web conçus pour la 3D dans lequel on pourrait se déplacer comme dans un magasin, de création de jeux dédiés pour engager sa communauté ou de la création de collections de NFTs, il ne faut pas rater le train en marche.
Ces cinq tendances ne sont pas des modes éphémères, ce sont des lames de fond qui sont de plus en plus fortes et continueront à l’être pour les années à venir. L’art du marketing, c’est rejoindre le consommateur potentiel là où il est pour l’amener vers un acte d’achat. C’est prendre un ton adapté, donner une image qui lui correspond et lui parler sur les réseaux où il se trouve – car si le consommateur s’y trouve, pourquoi l’entreprise n’y serait pas elle aussi ?

Tribune de Andrew Warden, Chief Marketing Officer chez Semrush.

Nous suivre
Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Recevez le magazine directement chez vous,
et en version numérique
17.20 € / mois
Recevez le magazine directement
chez vous

17.20 € / mois

Ne rien manquer de vos actualités préférées

Suivez-nous:
E-marketing.fr et le magazine Marketing sont les médias leader en France de l’information B2B et de l’animation de la communauté professionnelle constituée par les décideurs Marketing. Deux outils indispensables pour les pros du business développement et pour les prestataires de la filière marketing.

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *