Marketing digital : l'agence française Labelium rachète une firme américaine pour plus de 100 millions d'euros – Les Échos

Le groupe vient de faire l'acquisition de 1000heads, une société de marketing digital axée sur les réseaux sociaux. Il s'agit de l'opération de croissance externe la plus importante de Labelium. Créé en 2001, le groupe avait rapidement assis sa croissance sur les moteurs de recherche, et tout particulièrement Google.
Par Nicolas Richaud
C'est une agence de marketing digital qui commence à voir grand. Le français Labelium vient de faire l'acquisition de la firme américaine 1000heads moyennant plus de 100 millions d'euros. Soit l'opération de rachat la plus importante depuis la création de ce groupe qui a vu le jour en 2001. « C'est une agence spécialisée sur les réseaux sociaux et tout particulièrement la génération de contenus, les conseils en stratégie de présence sur les plateformes, des outils de suivi, détaille Sylvain Bonnevide, PDG et cofondateur de Labelium. Cela complète de ce que nous faisons depuis des années sur ces plateformes, notamment les achats publicitaires. »
Avant l'essor des réseaux sociaux, l'agence française s'était d'abord positionnée sur les moteurs de recherche, et par là même Google étant donné l'omnipotence du groupe. « Notre coeur d'expertise, c'est l'optimisation du référencement naturel et payant des marques sur les moteurs de recherche », souligne Sylvain Bonnevide dont l'entreprise a pour coeur de cible les grosses PME, notamment quand celles-ci veulent se déployer à l'international. Aujourd'hui, cette activité représente encore la majorité du chiffre d'affaires de Labelium.
Publicité en ligne : l'adtech française Adyoulike rachetée pour 100 millions de dollars
Après s'être longtemps étoffé via la croissance organique, le groupe a commencé à procéder à des acquisitions en 2016 avec le rachat de la firme bordelaise Feed Manager (gestion des catalogues produits sur Google). Arcane (agence référencement payant), SmartKeyword (référencement naturel), Kiliagon (agence spécialisée sur Amazon)… : en tout, Labelium a mis la main sur huit entreprises lors des six dernières années.
Ce changement de stratégie a aussi induit une modification de la structure capitalistique du groupe. « Nous étions arrivés à un stade où soit l'on était absorbé par une plus grosse agence que nous, soit on participait à la consolidation du marché », note Stéphane Levy, fondateur et président de Labelium, qui a opté pour la seconde option et a choisi d'ouvrir son capital à des fonds pour financer cette nouvelle stratégie.
Pionnier français du marketing digital, le groupe 1000mercis va quitter la Bourse
Marketing digital : le francilien Kwanko fusionne avec l'allemand VerticalAds
Dès 2014, Isai Gestion et Keensight Capital sont ainsi entrés à hauteur de près de 40 %. Une participation rachetée ensuite par Qualium Investissement en 2018. Depuis l'an passé, le fonds britannnique Charterhourse est l'actionnaire majoritaire de contrôle, une opération qui a valorisé l'agence française près de 300 millions d'euros.
Ce qui a permis à Labelium de disposer d'un bel amas de trésorerie pour financer l'acquisition de 1000heads notamment. Avec ce rachat, le groupe consolidé va dépasser les 100 millions d'euros de chiffre d'affaires lors de l'exercice en cours. Rentable, Labelium devrait franchir le seuil des 1.000 salariés à la fin de l'année. Aujourd'hui, le premier marché de l'agence – qui est présente dans une quinzaine de pays – est la France, devant les Etats-Unis et le Canada. Et le groupe ne compte pas arrêter sa politique de croissance externe en si bon chemin.
Nicolas Richaud
Tous droits réservés – Les Echos 2022

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.